Agence des Zones
Economiques Spéciales
 
       
   
   
     
Page d'Accueil   /   A propos   /   Statut et Missions  /  Missions de l'AZES

Missions de l'AZES

 

L’Agence a pour mission d’assurer l’administration, la régulation, le contrôle ainsi que le suivi des activités ayant trait à l’aménagement et à la gestion des zones économiques spéciales en RDC. Elle a la plénitude de compétence pour assurer la mission de développement des ZES.

A ce titre, l’Agence est chargée de :

  • recevoir et instruire les dossiers de demande de désignation de zone économique spéciale et d’octroyer le statut de zone économique spéciale à des sites sélectionnés à cet effet ;
  • sélectionner des aménageurs privés, négocier et signer avec les aménageurs sélectionnés, pour le compte de l’Etat, des contrats d’aménagement ;
  • délivrer toute attestation du statut d’entreprise de zone économique spéciale à tout aménageur, gestionnaire et entreprise bénéficiaire d’un agrément pour s’installer dans une zone économique spéciale qui en fait la demande ;
  • délivrer, dans le respect des pouvoirs et compétences des administrations et entités publiques compétentes, tout certificat d’origine pour les biens qui sont fabriqués ou assemblés au sein des zones économiques spéciales ;
  • approuver les cahiers des charges des zones économiques spéciales établis par les aménageurs;
  • approuver les cahiers des charges des sous-traitants des aménageurs établis par ceux-ci ;
  • recevoir et instruire les demandes d’agrément des entreprises sélectionnées par les aménageurs pour développer leurs activités dans les zones économiques spéciales et délivrer les agréments tenir un registre des entreprises ayant un agrément pour s’implanter dans les zones économiques spéciales;
  • suivre le processus d’implantation des zones économiques spéciales à travers le contrôle et l’autorisation des contrats et des plans d’aménagement des infrastructures, y compris le plan d’usage du sol, le zonage, la production et la distribution de l’eau et de l’électricité ainsi que le traitement et l’assainissement des déchets liquides et solides ;
  • assurer l’inspection et le contrôle administratif dans les zones économiques spéciales avec le concours des services publics compétents ;
  • suivre la performance et la croissance des zones économiques spéciales, identifier leurs points forts et faiblesses, tirer des leçons de l’expérience de développement desdites zones économiques spéciales et rendre compte au Gouvernement ;
  • assurer la sécurité des personnes et des installations à l’intérieur et à l’extérieur des zones économiques spéciales avec le concours des services de la douane, de l’immigration et de la Police Nationale Congolaise ;
  • mettre en place, gérer et contrôler le Guichet unique au sein de chaque zone économique spéciale ; 
  • conclure tout type d’accord avec les administrations et entités publiques concernées par le développement des zones économiques spéciales pour laéconomiques spéciales le respect de la législation sociale, les règles relatives à la protection de l’environnement et la réglementation relative aux zones économiques spéciales par les aménageurs, les gestionnaires et toute entreprise bénéficiaire d’un agrément pour s’installer dans une zone économique spéciale ;
  • veiller au respect, dans les zones économiques spéciales, des conditions d’exécution des contrats d’aménagement, des contrats de gestion et des différents contrats emportant occupation des terrains d’une zone économique spéciale et, en particulier, s’assurer du respect des cahiers des charges des aménageurs et des cahiers des charges des zones économiques spéciales ;
  • assurer toute mission d’intérêt public que pourrait lui confier le Gouvernement dans l’administration des zones économiques spéciales ;
  • percevoir toutes cautions et redevances dues par lesaménageurs dans le cadre du contrat d’aménagement des zones économiques spéciales ;
  • valider les rapports annuels présentés par lesaménageurs sur la gestion des zones économiques spéciales ;
  • veiller à l’application des sanctions prévues dans les textes légaux et réglementaires notamment en matière de responsabilité sociale et environnementale ;
  • mettre en place, soit directement, soit à travers des tiers, une stratégie de gestion des risques dans la ZES ;
  • établir et transmettre à l’autorité de tutelle un rapport annuel sur le développement et l’activité des zones  économiques spéciales ;
  • établir et proposer à l’autorité de tutelle tout projet de texte de complément ou de modification de l’environnement légal, réglementaire ou institutionnel des zones économiques spéciales.
 
AZES
 
 
 
 
 
  Liens utiles
  Présidence   Primature   Ministère des Finances
  CFEF  ANAPI  FPI  FEC  ONUDI  CAID   
  GUCE   BCC   Banque Mondiale  BAD
   
 
   

Visiteurs : compteurs visiteurs gratuits